Deux géoliennes au Paraguay


  • Accueil
  • > Le Paraguay et l’aquifère Guarani

Le Paraguay et l’aquifère Guarani

Situation géographique & économie du Paraguay

Situé au cœur de l’Amérique du Sud, le Paraguay est privé de tout accès à la mer et dispose d’une superficie bien moindre que celle de ses voisins, le Brésil, l’Argentine et la Bolivie. A partir du XVIème siècle, la domination espagnole et la fondation de missions jésuites ont paradoxalement permis de conserver l’identité et la culture des Guaranis.

Le pays a proclamé son indépendance en 1811. Jusqu’au début des années 1990, plusieurs gouvernements dictatoriaux se sont succédés à sa tête. Le 20 avril 2008, le parti au pouvoir voyait son règne de plus de 60 ans s’achever avec l’élection de Fernando Lugo, ancien évêque de gauche de l’Alliance Patriotique pour le Changement (APC), à la présidence du pays.

La capitale du Paraguay est Asunción. L’économie du Paraguay repose avant tout sur les richesses agricoles du pays, notamment les ressources tirées de la sylviculture et de l’élevage. L’agriculture emploie environ 45 % des actifs. Le pays est le 4ème exportateur mondial de soja.

asuncionfromopposite2.jpg

L’Aquifère Guaraní

L’Aquifère Guaraní s’étend sur une superficie d’environ 1,2 millions de km² (pour un volume d’eau estimé à 50 000 km3), au niveau de quatre pays d’Amérique latine, le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay, et le Paraguay.

Quelques 60 000 km² de ce système aquifère constituent le sous sol paraguayen, et par là une ressource primordiale en eau potable. Plusieurs projets sont en cours au niveau international, national et régional, afin d’étudier sa vulnérabilité et d’élaborer des plans de gestion commune. En effet, les ressources du système aquifère sont utilisées pour l’approvisionnement en eau potable de la population, mais aussi pour les besoins de l’industrie de la boisson, et ces extractions sont assez peu contrôlées et rarement répertoriées.

S’ajoutent aux risques de surexploitation de cet aquifère des risques de pollution liés à l’utilisation des terres, et particulièrement au développement spectaculaire de la culture intensive du soja, en majorité transgénique, dans ces pays d’Amérique du Sud.

L’avenir de l’aquifère Guarani est un enjeu considérable pour toute la région. Seule une gestion transfrontalière durable pourra être à même de subvenir aux besoins de tous et éviter tous conflits liés à l’exploitation de cette ressource.

Le Paraguay est une zone stratégique car il représente la zone de recharge de l’aquifère, point le plus sensible en cas de pollution. De fait, une attention bien particulière doit lui être portée. Le Paraguay seul ne peut y arriver du fait de sa faible économie. De fait des partenariats solides doivent être mis en place entre les différents pays concernés. Ces projets transfrontaliers sont en cours de mise en place, ce qui est positif pour l’avenir de la région.


Laisser un commentaire


lerajahotel |
gitelemoulindepeyra |
maple syrup, bears and land... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Meli et Melo au Japon
| Un été au Portugal...
| deepakp