Deux géoliennes au Paraguay



Après une première semaine chargée…

Nous voilà un peu plus posées pour raconter tout ce qui nous arrive. Nous travaillons donc à l’université avec Barbara, et nous essayons pour le moment de modéliser sur ordinateur les particularités de l’aquifère Patiño, celui qui se trouve sous la ville d’Asunción.

Nous suivons en parallèle les cours d’environnement avec les élèves de 3ème année ici, ce qui correspond en gros à notre niveau : hydrologie superficielle et souterraine, sociologie de l’environnement et gestion de l’environnement ; tout ça paraissant très intéressant mais… on comprendra plus tard ! Petite anecdote : la prof de gestion nous a fait chercher « cretino » dans le dictionnaire…on n’a pas trop bien compris pourquoi, mais ce fut un moment de grande solitude !

A la Universidad Catolica de Asuncion
Album : A la Universidad Catolica de Asuncion
Les lieux où on travaille : le CTA où on avance(ra) sur le projet et la fac à proprement parler.
7 images
Voir l'album

Grâce à ces cours, on va pouvoir progresser en espagnol, et aussi rencontrer des gens. Notre première amiga paraguaya s’appelle Alejandra et elle s’occupe de nous comme une maman : on est sorties avec elles découvrir les bars d’Asunción, et surtout, elle nous a emmenées chez elle ce dimanche. Nous découvrons donc petit à petit comment vivent les gens ici. Elle habite une très grande maison en dehors de la ville et ses parents sont psychologue et psychiatre. Nous rencontrons pour le moment la jeunesse aisée du Paraguay (ceux qui ont la chance d’aller à l’université), mais chaque chose en son temps. Elle nous a emmenées dans la forêt derrière chez elle pour voir le fleuve Paraguay, avec un bâton pour faire fuir les boas et les pythons, mais les broussailles et les moustiques nous ont fait renoncer. Expédition plutôt inattendue mais tout a fini autour d’un terere (mais qu’est-ce qu’un terere ? ça vient, ça vient…)

Pas de droits sur l'album 199738

A l’internat, les rencontres sont internationales : allemands, belges, brésiliens, colombiens, paraguayens, français… On parle toutes les langues imaginables et le mélange est parfois très perturbant (sans compter les coqs de l’internat qui chantent pour tous les fuseaux horaires). Quand une belge flamande qui parle espagnol avec nous répond au téléphone avec une allemande et commence à lui parler français alors qu’elle lui parle anglais en général, ça devient tr`s compliqué. Vivement qu’on maîtrise tous l’espagnol, et, qui sait, le guarani peut-être. Comble du comble : il y a ici un paraguayen qui nous parle français…avec un accent québéquois à couper au couteau, tabernacle !

Internat évangéliste allemand !
Album : Internat évangéliste allemand !
Le lieu multiculturel où l'on dort et où l'on mange. Vous remarquerez la table du petit dèj au soleil (on profite de la chaleur encore supportable en hiver) et notre magnifique machine à laver !
5 images
Voir l'album


  1. Jeun homme bien de sa personne écrit:

    C’esti parti alors!!!!
    Hé, dis, dis t’as rencontré plein de nouveux copains/copines paraguyens alors (Scorpio bahiensis, Tityus eichstedtae, Lonomia diabolous, etc.)? Ya des photos?

    N’oublies pas de t’inscrire sur facebook, voici la liste: http://www.afpmb.org/pubs/living_hazards/snakes_c.html#Paraguay

    Bisous bisous bisous!!!!!!!!!
    Hihi…

    Citer | Posté 24 août 2010, 15:50

Laisser un commentaire

lerajahotel |
gitelemoulindepeyra |
maple syrup, bears and land... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Meli et Melo au Japon
| Un été au Portugal...
| deepakp